• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Le vent de chez moi

Ravel

Grand poète
Inscrit
18 Janvier 2020
Messages
177
J'aime
314
Points
118
Localité
Auriol 13390
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
Le vent de chez moi



Je suis le Mistral fou, l’orgueilleux, l’invincible,

J’ai fait l’amour aux blés, déshabillé les toits

Laissant dans mon sillon aux hommes l’air pantois ;

J’attise aussi le feu, fruit d’une main nuisible,


Et détruis en passant garrigue, pins, futaies.

Ma gouaille intempestive s’enhardie crescendo,

Je suis le mal aimé et l’on dit dans mon dos…

Que je trahis ma mère et terre bienaimées.


Après trois, six, neuf jours, épuisé j’abandonne,

Cherchant l’ultime abri pour mon dernier soupir,

Au linceul de fortune y viendrai me tapir,

Loin des vents indiscrets priant qu’on me pardonne.


Lentement je succombe et rend à la nature

Le calme mérité après de tels dégâts ;

Certains glorifieront mes instincts renégats

Car j’ai chassé du ciel les nuées à l’usure.


Margénye

Juillet 2014.

 
Inscrit
21 Octobre 2018
Messages
12,579
J'aime
14,769
Points
173
Localité
France
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
Le vent de chez moi



Je suis le Mistral fou, l’orgueilleux, l’invincible,

J’ai fait l’amour aux blés, déshabillé les toits

Laissant dans mon sillon aux hommes l’air pantois ;

J’attise aussi le feu, fruit d’une main nuisible,


Et détruis en passant garrigue, pins, futaies.

Ma gouaille intempestive s’enhardie crescendo,

Je suis le mal aimé et l’on dit dans mon dos…

Que je trahis ma mère et terre bienaimées.


Après trois, six, neuf jours, épuisé j’abandonne,

Cherchant l’ultime abri pour mon dernier soupir,

Au linceul de fortune y viendrai me tapir,

Loin des vents indiscrets priant qu’on me pardonne.


Lentement je succombe et rend à la nature

Le calme mérité après de tels dégâts ;

Certains glorifieront mes instincts renégats

Car j’ai chassé du ciel les nuées à l’usure.


Margénye

Juillet 2014.

Merci porte ce vent que tu décris si bien.
A Grenoble on est dans un quartier très vente ou souffle la queue du mistral
Bonne journée
Gaby
 
Inscrit
8 Mars 2019
Messages
931
J'aime
1,409
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#3
Le vent de chez moi



Je suis le Mistral fou, l’orgueilleux, l’invincible,

J’ai fait l’amour aux blés, déshabillé les toits

Laissant dans mon sillon aux hommes l’air pantois ;

J’attise aussi le feu, fruit d’une main nuisible,


Et détruis en passant garrigue, pins, futaies.

Ma gouaille intempestive s’enhardie crescendo,

Je suis le mal aimé et l’on dit dans mon dos…

Que je trahis ma mère et terre bienaimées.


Après trois, six, neuf jours, épuisé j’abandonne,

Cherchant l’ultime abri pour mon dernier soupir,

Au linceul de fortune y viendrai me tapir,

Loin des vents indiscrets priant qu’on me pardonne.


Lentement je succombe et rend à la nature

Le calme mérité après de tels dégâts ;

Certains glorifieront mes instincts renégats

Car j’ai chassé du ciel les nuées à l’usure.


Margénye

Juillet 2014.

J'aime bien votre style d'écriture et les thèmes de provence personnifiés..merci á vous
 

Ravel

Grand poète
Inscrit
18 Janvier 2020
Messages
177
J'aime
314
Points
118
Localité
Auriol 13390
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Merci à vous d'apprécier mes modestes poésie! modestes mais écrites avec amour !
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut