• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !

Poème ORAGE PROVENCAL

loulette

Grand poète
Inscrit
24 Septembre 2018
Messages
1,056
J'aime
1,898
Points
178
Localité
SIX-FOURS LES PLAGES
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
wave-3473335__340.jpg




Un ciel plombé ,dans une mer grise

Se noie.

Il se confond, se mêle , s’immobilise,

Larmoie.

Survolant la mer, des goélands , planeurs

Impénitents

A l’affût , de menu fretin,

aux reflets d’argent.



La vaguelette ruisselle, sur le sable

mouillé.

Les posidonies ondulent, par la vague,

bercées.

Roulent les galets, usés,

tout en rondeurs

De l’algue séchée ,l’iode odorante,

m’effleure.



La lune s’installe, chamarrée

de nuages

Palissent, quelques étoiles,

volages.

L’orage couve au loin, résonne

le tonnerre,

Prisonniers du port, les embarcations

tanguent de colère !



Un ciel plombé, dans une mer grise,

se noie

L’hiver approche, à petits pas,

Sournois.

Les palmiers se courbent ,fléchissent

torturés par le vent

Frêles gardiens de notre Provence

Mon pays si attachant !



G ;P 2018
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,906
J'aime
13,956
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#2
Sous le soleil ou par mauvais temps
Toujours tu adores Ta Provence.
J'avoue que la mer me manque tant
Le bruit des vagues dans une belle anse...

Merci de si bien me faire rêver

Bonne soirée ma Loulette
 

michel

Grand poète
Inscrit
20 Août 2018
Messages
1,925
J'aime
2,162
Points
123
Je suis
Un homme
Hors ligne
#4
Voir la pièce jointe 1959



Un ciel plombé ,dans une mer grise

Se noie.

Il se confond, se mêle , s’immobilise,

Larmoie.

Survolant la mer, des goélands , planeurs

Impénitents

A l’affût , de menu fretin,

aux reflets d’argent.



La vaguelette ruisselle, sur le sable

mouillé.

Les posidonies ondulent, par la vague,

bercées.

Roulent les galets, usés,

tout en rondeurs

De l’algue séchée ,l’iode odorante,

m’effleure.



La lune s’installe, chamarrée

de nuages

Palissent, quelques étoiles,

volages.

L’orage couve au loin, résonne

le tonnerre,

Prisonniers du port, les embarcations

tanguent de colère !



Un ciel plombé, dans une mer grise,

se noie

L’hiver approche, à petits pas,

Sournois.

Les palmiers se courbent ,fléchissent

torturés par le vent

Frêles gardiens de notre Provence

Mon pays si attachant !



G ;P 2018
un très beau texte dédié à l'océan, moi qui vit si proche de lui, je sus sensible à ta perception des moments
 

Concours sur le thème du printemps

concours printemps

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.
Haut