• Forum de Poésie. Postez vos poèmes, vos commentaires...
    Bienvenue à tous les poètes ! Forum de poésie, où tout le monde peut poster ses poèmes, mettre son avis sur les poèmes des autres et participer aux discussions !
Image cliquable Image Cadeau Fête des Mères

Poème Stop.....aux violences faites aux femmes

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#1
Stop aux violences faites aux femmes

A Alexandra Lange, Jacqueline Sauvage et tant d'autres...​

violences-faites-aux-femmes-stop.png

"Je n'en fais parler qu'une les autres aussi auraient tant à dire ......"


Il était leur papa, et pourtant devant eux,
il insultait,frappait, traînait par les cheveux.
J'ai du, me libérer, de l'emprise malsaine,
qu'il exerçait, sur moi avec autant de haine.

J’exécrais cette vie, sans amour, insipide,
qui ne m'aura laissé que cicatrices et rides,
j' espère, que mes enfants, comprendront que mon acte,
me libère, à jamais, d'un être psychopathe.

C'est dans un soubresaut, de survie,que soudain,
j'ai saisi ce couteau, là , à portée de main.
Je préfère en prison expier,mon méfait,
que d'avoir à subir, les coups qu'il m’assénait.

Délivrée, du fardeau, qui a empoisonné,
ma pénible existence, durant dix sept années,
je vais pouvoir enfin, m'endormir près de lui,
sans qu'il pense, à me battre, jusqu'au bout de la nuit.

Demain, je pourrai dire, à ceux qui m'ont aidé,
ceux qui furent, témoins de ce que j'endurais,
que cet assassinat, n'était pas programmé.
les hommes condamneront, mais seul dieu peut juger.

Vic septembre 2018
 

chessmec

Maître poète
Inscrit
27 Septembre 2018
Messages
9,766
J'aime
15,341
Points
183
Je suis
Un homme
Hors ligne
#3
Effectivement... Le texte en lui-même est superbe ! Le sujet est extrêmement grave !
Mais nul ne doit se faire justice soi-même... Sinon, c'est la porte ouverte à l'anarchisme !
Humainement, l'acte est compréhensible... Il va de soi qu'on ne prémédite pas une telle chose !
Cependant, n'y avait-il que cette solution pour se soustraire à la violence physique et morale de ce bourreau légalement époux de la victime ?
Je ne cherche pas à polémiquer sur ce sujet...
J'ai lu avec gravité et délice le fruit de votre sensibilité sur ce sujet délicat et gravissime.
Bises poétiques.
Chess.
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#4
Effectivement... Le texte en lui-même est superbe ! Le sujet est extrêmement grave !
Mais nul ne doit se faire justice soi-même... Sinon, c'est la porte ouverte à l'anarchisme !
Humainement, l'acte est compréhensible... Il va de soi qu'on ne prémédite pas une telle chose !
Cependant, n'y avait-il que cette solution pour se soustraire à la violence physique et morale de ce bourreau légalement époux de la victime ?
Je ne cherche pas à polémiquer sur ce sujet...
J'ai lu avec gravité et délice le fruit de votre sensibilité sur ce sujet délicat et gravissime.
Bises poétiques.
Chess.
bien sur qu'il existe d'autres solutions mais ou ? comment ? avec les enfants ! dans le cas de J Sauvage les enfants "morflaient" aussi .....il leur faut des refuges et surtout de la compréhension....ce qui n'est pas toujours le cas combien de fois elles portent plaintes ....sans être écoutées....! néanmoins je comprends très bien ce que tu veux dire ....j'admire les avocats(tes) qui les défendent ....amitiés Vic
 

Salomé

Poète confirmé
Inscrit
3 Avril 2019
Messages
52
J'aime
84
Points
18
Je suis
Une femme
Hors ligne
#5
Des mots terribles, un acte, certes répréhensible mais au combien compréhensible. Il a dû lui coûter de devenir bourreau à son tour. Ces femmes sont souvent seules, entourées de gens qui savent mais se taisent.
Beaucoup d’émotion. Belle journée. Amicalement Salomé.
 

Lea*

Grand poète
Inscrit
9 Mars 2019
Messages
304
J'aime
576
Points
148
Je suis
Une femme
Hors ligne
#7
Un sujet délicat...

Encore aujourd'hui tabou...

Beaucoup son témoin de ces violences...
Mais tant que ça ne ce passe pas sur leur pas de portes que peut-on y faire...(se disent-ils)

Aujourd'hui il faut en arriver au meurtre pour se faire entendre...(dans le cas de Jacqueline Sauvage)
Le traumatisme est immense chez la victime et ses enfants...
D'autant que certains inconsciemment reproduiront peut-être plus tard cette violence si ils ne sont pas pris en charge à temps...

Ma mère et mon frère ont connu ces violences...
C'était fin des années 1970...Elle a eu le courage de se dresser et d'obtenir gain de cause...
Encore aujourd'hui elle me dit que c'est la haine qui l'a poussé à jeter ses affaires du haut du balcon...

Toute les 3min ont dit qu'une femme meurt sous les coups de son mari...Mais rien y fait...
Des centres pour mari violent ont été ouvert pour les sensibiliser mais lorsque l'on a toujours fonctionné de la sorte n'est-ce pas peine perdue ?

Quand aux femmes victimes c'est la peur des représailles qui les tenailles...
La peur pour leurs enfants...

Et en 2019 les choses ont-elles changé...Je ne sais pas vraiment...

Désolé pour le roman...
Je trouve ce sujet tellement...Prenant...et si bien écrit de votre part...

Pardon encore de m'être éterniser sur votre page...

Belle journée Vic
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#8
Des mots terribles, un acte, certes répréhensible mais au combien compréhensible. Il a dû lui coûter de devenir bourreau à son tour. Ces femmes sont souvent seules, entourées de gens qui savent mais se taisent.
Beaucoup d’émotion. Belle journée. Amicalement Salomé.
merci Salomé....amitiés Vic
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#10
Un sujet délicat...

Encore aujourd'hui tabou...

Beaucoup son témoin de ces violences...
Mais tant que ça ne ce passe pas sur leur pas de portes que peut-on y faire...(se disent-ils)

Aujourd'hui il faut en arriver au meurtre pour se faire entendre...(dans le cas de Jacqueline Sauvage)
Le traumatisme est immense chez la victime et ses enfants...
D'autant que certains inconsciemment reproduiront peut-être plus tard cette violence si ils ne sont pas pris en charge à temps...

Ma mère et mon frère ont connu ces violences...
C'était fin des années 1970...Elle a eu le courage de se dresser et d'obtenir gain de cause...
Encore aujourd'hui elle me dit que c'est la haine qui l'a poussé à jeter ses affaires du haut du balcon...

Toute les 3min ont dit qu'une femme meurt sous les coups de son mari...Mais rien y fait...
Des centres pour mari violent ont été ouvert pour les sensibiliser mais lorsque l'on a toujours fonctionné de la sorte n'est-ce pas peine perdue ?

Quand aux femmes victimes c'est la peur des représailles qui les tenailles...
La peur pour leurs enfants...

Et en 2019 les choses ont-elles changé...Je ne sais pas vraiment...

Désolé pour le roman...
Je trouve ce sujet tellement...Prenant...et si bien écrit de votre part...

Pardon encore de m'être éterniser sur votre page...

Belle journée Vic
pas du tout....... j’apprécie et partage tout à fait votre point de vue....mon "cri de révolte" n'est hélas qu'une goutte d'eau dans l’océan de l’égoïsme et l’incompréhension.....
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#11
JE CONNAIS ces graves problèmes

de part mon association....


j'ai depuis pas mal de temps un post qui parle du sujet!!!!



Plus on est à en parler.....ce n'est que mieux!!!!

il faut démoncer ces salauds de machos!!



amitiés


RP
je te soutiens moralement ...car je suis hélas bien loin je trouve que tu as raison d’être dans cette association j'ai une ami sur Paris qui est aussi dans ce genre d'assos et qui les défend bec et ongles à bientôt de te lire et bonne soirée Vic
 

simlecteur

Maître poète
Inscrit
14 Août 2018
Messages
4,967
J'aime
6,974
Points
248
Je suis
Un homme
Hors ligne
#12
Ouahhh, prenant cet écrit, je me rappelle encore de ce fait; elle s'est libérée de son bourreau.
Bravo!
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
8,260
J'aime
15,293
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#13
Il y a des hommes qui battent leur femme c'est dramatique en effet, il y a également des femmes qui trompent leur mari pourtant fidèle, gentil et ayant des qualités que beaucoup n'ont pas. Je précise qu'une femme qui trompe son homme c'est aussi une forme de violence. Cela dit je ne cotise pas la violence, je précise juste que beaucoup d'hommes sont eux aussi victimes de violence par la tromperie qu'ils subissent et vice et versa bien entendu. C'est un sujet très délicat ! et un très joli texte malgré le sujet traité.
 

CLARI

Maître poète
Inscrit
27 Octobre 2018
Messages
6,848
J'aime
13,596
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#14
Il y a les atteintes physiques inadmissibles dans certains couples, que ce soit vis-à-vis de la femme ou de l'homme. Il y a aussi des pervers narcissiques, dont j'ai parlé récemment, qui torturent moralement en rabaissant l'autre
.
Il faut en parler sans relâche et lutter contre ces abominations.
Le cas Jacqueline Sauvage fera référence en réveillant les consciences.

Merci d'en parler.
Bravo ! La lutte continue...
 

Moïse Wolff

Modérateur
Membre du personnel
Inscrit
29 Octobre 2018
Messages
8,260
J'aime
15,293
Points
450
Je suis
Un homme
Hors ligne
#15
J'ai vu que Moise parle de la violence dans le cadre de l'infidélité !!

Oui mais cette violence n'a jamais tué personne???

JE RAPPELLE ICI......

qu'en FRANCE pays des droits de l'homme....une femme meurt tous les trois jours suite aux coups reçus par son salaud de tortionnaire!!

ICI c'est la violence mortelle!!!

bonne nuit



RP
L'infidélité tue tout aussi bien qu'une balle quand un(e) ne supporte pas d'avoir été trahi ou trompé(e)
la violence est plurielle, il ne faut pas uniquement se focaliser sur l'homme qui bat une malheureuse femme fragile qui élève ses enfants et est sans reproche, ces hommes là sont des brutes. Mon commentaire adressé à VIC est très explicite.
 
Dernière édition:
M

Minuit

Invité
Hors ligne
#16
Pour rp, Malheureusement la violence en enterprise Peut etre tout Aussi violente et conduire pour certains et certaines au suicide!
 

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#18
Ouahhh, prenant cet écrit, je me rappelle encore de ce fait; elle s'est libérée de son bourreau.
Bravo!
Libérée ...oui physiquement....mais le sera t'elle un jour dans sa tète....j'en doute, ces violences là comme son acte d'ailleurs ne se guérissent et ne s'oublient jamais ....et ses enfants seront toujours là pour le lui rappeler pas moralement...mais juste par leur ressemblance physique...ou tout simplement parce que ils étaient trop jeunes pour comprendre..... en ce qui concerne A.L
quant à J.S ses enfants ne regretteront jamais leur père.....(attouchement ....et j'en passe) mais là c'est un autre débat.... Vic
 

astree84

Grand poète
Inscrit
4 Mars 2019
Messages
2,193
J'aime
4,856
Points
123
Je suis
Une femme
Hors ligne
#19
A Alexandra Lange, Jacqueline Sauvage et tant d'autres


Voir la pièce jointe 10994 je n'en fais parler qu'une les autres aussi auraient tant à dire ......





Il était leur papa, et pourtant devant eux,
il insultait,frappait,traînait par les cheveux.
J'ai du, me libérer,de l'emprise malsaine,
qu'il exerçait, sur moi avec autant de haine.


J’exécrais cette vie, sans amour, insipide,
qui ne m'aura laissé que cicatrices et rides,
j' espère, que mes enfants, comprendront que mon acte,
me libère, à jamais, d'un être psychopathe.


C'est dans un soubresaut, de survie,que soudain,
j'ai saisi ce couteau, là, à portée de main.
Je préfère en prison expier,mon méfait,
que d'avoir à subir, les coups qu'il m’assénait.


Délivrée, du fardeau, qui a empoisonné,
ma pénible existence, durant dix sept années,
je vais pouvoir enfin, m'endormir près de lui,
sans qu'il pense, à me battre, jusqu'au bout de la nuit.


Demain, je pourrai dire, à ceux qui m'ont aidé,
ceux qui furent, témoins de ce que j'endurais,
que cet assassinat, n'était pas programmé.
les hommes condamneront, mais seul dieu peut juger.


Vic septembre 2018





..
Merci Victoria, merci, je sais ce que c'est qu'être une femme battue, pour un oui , pour un non, il n'était pas alcoolique, il travaillait beaucoup, il était économe, il avait toutes les qualités pour faire un bon mari, mais il était pervers, un pervers intelligent, qui devant tout le monde , mes enfants compris, me traitait en femme aimée, respectée, mais qui quand nous étions seuls, s'en donnait à coeur joie, avec une telle jubilation, bien sûr je ne me laissais pas faire, je me défendais , mais devant un homme plus fort que moi,
et plus je résistais et plus il voulait me casser, lorsqu'il était à la maison, je n'avais pas le droit de jouer ni du violon ni du piano, je n'avais pas le droit d'écouter de la musique, il s'est aperçu que j'aimais tricoter la layette de mes enfants, interdiction de le faire, un jour il a vu que je prenais plaisir à cueillir des haricots verts dans notre potager, il m'a interdit d'y mettre les pieds, enceinte de mon premier fils, il a tout fait pour me faire avorter, j'ai réussi à garder mon enfant, quand il est né, son père était avec lui un père adorable, la grossesse 4 ans après, d'une fille s'est à peut près bien passée, par contre celle de mon dernier fils 7 ans après a été un cauchemar, (durant ma grossesse) mais avec lui aussi après sa naissance il a été un père merveilleux, pas avec moi! il m'a fait subir des atrocités dont certaines dont je ne peux pas parler, il me trompait avec chaque jupon qui passait à sa portée, j'étais la seule à ne pas le savoir, un jour je l'ai presque surpris avec ma secrétaire, il m'a rétorqué qu'il la consolait. Après 16 ans d'un véritable enfer, alors qu'il arrivait vers moi les poing serrés, j'ai levé ma main vers lui arrête et écoute moi, il a stoppé, je pense que c'est la fermeté de mon visage et le son de ma voix qui l'a fait s'arrêter à un mètre de moi, je lui ai dit écoute moi bien , je ne te le redirais pas, si tu léves encore une seule fois ta main sur moi, une seule fois, tu auras intérêt à ne jamais plus t'endormir, je te tue , tu ne te réveillera jamais plus! il m'a cru , il a senti que je disais vrai, il ne m'a plus frappé, mais à continué verbalement à vouloir me détruire, Mon fils ainé est le seul de mes enfants a avoir surpris son père à me frapper, il avait 16 ans il a dit à son père que s'il me touchait encore il le trouverait en face de lui, puis la fois suivante ma menace de mort, ont fait que je n'étais plus son punchingball , si je suis restée c'est pour mes enfants. Et mon fils le plus jeune a eu 18 ans, il était en pension, et mon mari a recommencé non pas à me frapper mais a faire des menaces , un douze juillet il a menacé de me jeter par la fenêtre de ma chambre, il ne supportait pas qu'en fermant mon cabinet je passe voir certains de mes petits malades, je m'étais spécialisée dans le traitement de la Trisomie 21, donc ce soir là il était minuit, je commençais à m'endormir, je me suis levée, habillée pris mon sac médical, mon sac à main quelques vêtements sur les bras, ma petite chienne et sous ses yeux ébahis, je suis partie finir ma nuit dans mon cabinet, je n'ai jamais plus repris la vie commune , j'ai divorcé, j'ai pardonné, et considéré que c'était une dure leçon que la vie m'avait donné!
j'ai écrit un roman ma chère Victoria, je ne l'ai jamais raconté, j'avais honte d'être une femme battue!
j'y ai fait quelques allusion ici, mais maintenant je n'ai plus honte, je suis fière de moi! pardonnez moi d'avoir ete aussi longue!
Emie
 
Dernière édition:

Victoria5983

Grand poète
Inscrit
25 Mars 2019
Messages
2,007
J'aime
4,141
Points
173
Je suis
Une femme
Hors ligne
#20
Merci Victoria, merci, je sais ce que c'est qu'être une femme battue, pour un oui , pour un non, il n'était pas alcoolique, il travaillait beaucoup, il était économe, il avait toutes les qualités pour faire un bon mari, mais il était pervers, un pervers intelligent, qui devant tout le monde , mes enfants compris, me traitait en femme aimée, respectée, mais qui quand nous étions seuls, s'en donnait à coeur joie, avec une telle jubilation, bien sûr je ne me laissais pas faire, je me défendais , mais devant un homme plus fort que moi,
et plus je résistais et plus il voulait me casser, lorsqu'il était à la maison, je n'avais pas le droit de jouer ni du violon ni du piano, je n'avais pas le droit d'écouter de la musique, il s'est aperçu que j'aimais tricoter la layette de mes enfants, interdiction de le faire, un jour il a vu que je prenais plaisir à cueillir des haricots verts dans notre potager, il m'a interdit d'y mettre les pieds, enceinte de mon premier fils, il a tout fait pour me faire avorter, j'ai réussi à garder mon enfant, quand il est né, son père était avec lui un père adorable, la grossesse 4 ans après, d'une fille s'est à peut près bien passée, par contre celle de mon dernier fils 7 ans après a été un cauchemar, (durant ma grossesse) mais avec lui aussi après sa naissance il a été un père merveilleux, pas avec moi! il m'a fait subir des atrocités dont certaines dont je ne peux pas parler, il me trompait avec chaque jupon qui passait à sa portée, j'étais la seule à ne pas le savoir, un jour je l'ai presque surpris avec ma secrétaire, il m'a rétorqué qu'il la consolait. Après 16 ans d'un véritable enfer, alors qu'il arrivait vers moi les poing serrés, j'ai levé ma main vers lui arrête et écoute moi, il a stoppé, je pense que c'est la fermeté de mon visage et le son de ma voix qui l'a fait s'arrêter à un mètre de moi, je lui ai dit écoute moi bien , je ne te le redirais pas, si tu léves encore une seule fois ta main sur moi, une seule fois, tu auras intérêt à ne jamais plus t'endormir, je te tue , tu ne te réveillera jamais plus! il m'a cru , il a senti que je disais vrai, il ne m'a plus frappé, mais à continué verbalement à vouloir me détruire, Mon fils ainé est le seul de mes enfants a avoir surpris son père à me frapper, il avait 16 ans il a dit à son père que s'il me touchait encore il le trouverait en face de lui, puis la fois suivante ma menace de mort, ont fait que je n'étais plus son punchingball , si je suis restée c'est pour mes enfants. Et mon fils le plus jeune a eu 18 ans, il était en pension, et mon mari a recommencé non pas à me frapper mais a faire des menaces , un douze juillet il a menacé de me jeter par la fenêtre de ma chambre, il ne supportait pas qu'en fermant mon cabinet je passe voir certains de mes petits malades, je m'étais spécialisée dans le traitement de la Trisomie 21, donc ce soir là il était minuit, je commençais à m'endormir, je me suis levée, habillée pris mon sac médical, mon sac à main quelques vêtements sur les bras, ma petite chienne et sous ses yeux ébahis, je suis partie finir ma nuit dans mon cabinet, je n'ai jamais plus repris la vie commune , j'ai divorcé, j'ai pardonné, et considéré que c'était une dure leçon que la vie m'avait donné!
j'ai écrit un roman ma chère Victoria, je ne l'ai jamais raconté, j'avais honte d'être une femme battue!
j'y ai fait quelques allusion ici, mais maintenant je n'ai plus honte, je suis fière de moi! pardonnez moi d'avoir ete aussi longue!
Emie
ma cherre Émie ....cela me touche infiniment ....je te comprends , sois fière tu as tout réussi malgré lui .....gros bisous Vic
 

Membres en ligne

Aucun membre en ligne actuellement.

Anniversaires du jour

Haut